JS Financial News - шаблон joomla Новости
vendredi, 19 janvier 2018

Presse Locale (108)

Presse locale

Anciens collaborateurs, ils sont devenus, à la veille des élections présidentielles qui s’annoncent, les principaux pourfendeurs du régime IBK. L’honneur et la dignité sont-ils encore des valeurs défendues par les cadres maliens ?

Le président du parti PARENA, Tièblé Dramé, vient, récemment, d’appeler à une candidature unique de l’opposition pour les prochaines élections présidentielles. Une idée, – même si elle n’est pas si bête – risque de sonner la division au sein d’un groupe de voraces.

Un présumé jihadiste a été arrêté le jeudi 11 janvier 2018 sur la colline de Douentza dans la région de Mopti par la Minusma. Le suspect qui n’avait aucune pièce d’identité sur lui parle peu français et couramment l’anglais, selon plusieurs sources. Il a été remis à la gendarmerie de Douentza.

De plus en plus, les manifestations sont violemment réprimées par les forces de l’ordre. Certains civils et journalistes ont été victimes de bastonnades de la part de la police la semaine dernière lors de manifestations à Bamako. Si certaines populations dénoncent un abus de pouvoir de la part des autorités, les journalistes qualifient cet acte de “recul de la démocratie” dans notre pays.

La visite d’une délégation des ex-rebelles de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) aux Etats-Unis, sur l’invitation de l’ONG Independant Diplomat, continue à alimenter la polémique. Lors de la présentation de vœux le vendredi 12 janvier, le président de la République n’a pas hésité de dénoncer des “comportements parallèles”. A travers son porte-parole au Mali, l’ONU se défend en rappelant que le voyage n’était pas sous l’égide des Nations unies.

Gouvernement : Et de 5 à la Primature!

Écrit par lundi, 15 janvier 2018 12:01

Le 30 décembre 2017, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a nommé Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga, en remplacement d’Abdoulaye Idrissa Maïga qui était en poste depuis avril. Soumeylou Boubèye Maïga devient ainsi, le cinquième Premier ministre du mandat,  depuis  septembre 2013.

Après les violentes échauffourées du mois de décembre 2017 à Konsiga et malgré la visite sur les lieux du Ministre de l’administration territoriale de l’époque (Tiéman H Coulibaly), la tension reste vive dans la localité. En effet, plusieurs dizaines de personnes bloquent toujours les accès à la mairie, empêchant ainsi son bon fonctionnement. Face à cette situation, l’Union pour la  République et la démocratie (URD) demande au gouvernement de prendre

Edito : pré-campagne, scepticisme, espoir

Écrit par lundi, 15 janvier 2018 11:47

Dans son message à la Nation, le premier magistrat de la République a donné le ton : «L’année que nous allons entamer dans quelques heures sera, à bien des égards, cruciale.» et il en a précisé la raison : «L’année 2018 (…) abritera trois grandes consultations électorales, chacune portant en elle sa charge d’incertitudes et de tensions. » Or, la situation d’ensemble ne manque pas de rappeler celle de 2012 avec la lancinante question qu’elle a inspirée à l’époque : la présidentielle prévue pour le